«

»

Mai 18

Imprimer ceci Article

Résultats du week-end du 18/19 mai 2013

imgp0381

 

Fin de l’aventure pour les juniors samedi en finale du championnat Région. Les photos ICI.

 

Pas de miracle dimanche pour les séniors G1 contre le SPO au secteur intérieur particulièrement étoffé. Les photos LA.

 

Samedi 18 mai 2013
Sur terrain neutre
16:001Juniors (U20M)SAINT THOMAS BASKET LE HAVRE71 / 97

Dimanche 19 mai 2013
Salle Nicolas Fleury (Franqueville Saint-Pierre)
15:301177Séniors Masculins 1SPO ROUEN BASKETBALL - 362 / 66

 

Juniors :

La dernière de la saison : la finale pour le titre, pouvait-on rêver mieux ? Le seul bémol, c’est la période. Mathieu et Jules sont dans le week-end juste entre les 2 épreuves du concours de médecine, Clément et Maxime passent des entretiens ou des concours pour des écoles. Du coup 7 seulement sur la feuille de match, c’est un peu court pour une finale. Comme prévu, le STB se présente avec une équipe renforcée, et même si le nombre de joueurs nouveaux n’est pas très important, leur équipe n’a plus du tout l’allure de celle rencontrée en saison régulière : 2 double-mètres dont un tanké comme une armoire normande et un très très bon meneur.

Le début de rencontre confirme nos craintes. Nous sommes archi dominés dans la raquette, nos (petits) intérieurs se font gentiment défoncer, et quand miraculeusement un tir extérieur ne prend pas le cercle, les 2 géants mettent le couvercle. Malgré un Pierrick qui réussit à sauver les meubles de loin, nous sommes déjà très à la bourre. 15/23.

Et le scénario va continuer. Nos défenseurs s’épuisent à tenter de contenir le meneur adverse, mais même quand on l’oblige à forcer un shoot en fin de possession, il trouve le cercle. Et pourtant … les garçons donnent tout. On rentre dans les intervalles, on met les shooteurs en position, on se bat contre les gaillards, mais c’est difficile, et la réussite n’est pas là. On fait gamelle à l’inverse d’en face où tout passe. La classe, sûrement, mais quand même. 34/49 à la pause.

Le 3ème 1/4 temps est un festival de réussite pour le STB, et de ratés pour nous. Pourtant, notre jeu est en place, rien à dire. On subit moins l’impact physique, mais on subit la loi d’un basket bien construit, lucide, et talentueux. 49/75, c’est cuit.

Dans le 4ème, pour ne rien regretter, les garçons ne vont rien lâcher et se battre jusqu’à la dernière seconde. Rémi et Pierrick vont sortir pour 5 fautes, et l’état d’épuisement des garçons à la sonnerie finale en dit long sur l’engagement physique de la rencontre.

Score final : 71 / 97.

Rien à dire. Les garçons ont vraiment fait un grand match, disons que je suis un peu déçu par l’ampleur du score, ils ne méritaient pas un tel écart, mais nous avons vraiment été en manque de réussite et un petit coup de pouce aurait été le bienvenu. Peut-être avons nous mangé d’un coup tout notre potentiel de chance samedi dernier …

Même côté supporters, on n’a pas fait le poids. De notre côté, les fidèles parents accompagnés de notre président venu nous soutenir (merci Jean-Pierre) … et c’est tout, de l’autre, 3 rangées de gradins pleins de jeunes supporters du STB. Au passage, j’adresse un coup de chapeau à l’équipe du HAC, d’abord pour leur combativité exemplaire contre Césaire (mais ce n’est pas une surprise), mais aussi pour leurs encouragements, ce qui fait chaud au cœur, surtout après notre hold-up de samedi dernier.

Et la maman de Xavier avait ramené du champagne et un gâteau au chocolat. La saison des juniors valait bien ça.

Concernant la polémique sur le fait que le STB n’ait pas fait jouer la même équipe en fin de saison. C’est l’apanage des grands clubs professionnels que d’avoir un réservoir de jeunes talents, c’est même pour ça que nous, club formateur, nous y envoyons nos meilleurs jeunes joueurs (par ici, c’est plutôt au SPO) afin qu’ils puissent évoluer à l’échelon supérieur. Et c’est tant mieux, c’est même une chance pour notre région. Pour ceux qui ramassent les miettes, c’est une autre histoire. Mes garçons n’avaient jamais eu l’occasion de pouvoir jouer un titre, l’étalage des forces du STB dans cette finale ne leur a pas permis ne serait-ce que d’y croire un peu, et je le regrette vraiment pour eux. Au cours de ce championnat assez particulier, quelques voix m’ont glissé à l’oreille que le STB pourrait bien se renforcer à la fin de la saison, et comme nous avions une chance raisonnable d’aller en finale, ça ne serait pas bon pour nous. Et j’avoue, au match 8 contre Gaillon, alors que nous menions d’une douzaine de points dans le dernier 1/4, j’ai fait le calcul : on laisse partir ce match de quelques points en on choisit ainsi notre dauphin dans la poule et on se préserve ainsi des mauvaises surprises. J’ai presque honte, ne serait-ce que d’y avoir pensé ! Je laisse le lecteur juger au vu des évènements. Ai-je été un bisounours ou simplement quelqu’un qui tient à une certaine étique sportive ? On a assez fustigé les espagnols aux derniers JO, toute proportion gardée bien entendu ! Et je sais que les garçons m’auraient envoyé bouillir si je leur avais proposé cette stratégie. On va sûrement me répondre qu’au STB ce sont des jeunes surclassés, qu’ils n’ont pris la place de personne. Ils jouent à un autre niveau, c’est évident. Entre les +10 qu’on met 2 fois en saison régulière et le -30 qu’on encaisse en finale, malgré une bonne prestation, faut arrêter. Le STB a fait jouer ces gamins là pour gagner le titre. Point. On ne joue pas dans la même cour, entre un Club qui aurait pu aligner 2 équipes complètes et nous qui devons composer avec les dates d’examens, il n’y a pas photo, c’est tout et ce n’est pas de pleurer sur notre sort qui changera grand chose. Ceci dit, si on avait dû rencontrer Césaire en finale, rien ne dit que ça aurait changé le résultat …

 

Yves

Lien Permanent pour cet article : http://www.bcmef.fr/2013/05/planning-du-week-end-du-1819-mai-2013/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *