«

»

Avr 27

Imprimer ceci Article

Des nouvelles de Jean Pierre

Jean Pierre Prieur, l’un des membres fondateurs du BCMEF, a pris sa 60ème licence au club cette année !

Quel a été ton parcours professionnel ?

J’ai travaillé 43 ans dans la même entreprise, Axa à Belbeuf. J’ai terminé ma carrière en étant responsable logistique.

Quel est ton parcours basket ?

J’ai eu ma première licence en 1960. J’ai joué meneur un certain nombre d’années. Le plus haut niveau auquel j’ai joué, c’est la Régional 2 d’aujourd’hui.

J’ai commencé à entrainé les jeunes du club à l’âge de 17 ans. Pour cela, j’ai passé les formations d’entraîneurs. A l’époque, cela se passait sur Houlgate, on restait une semaine la bas et on passait l’examen à la fin de la semaine.

De 1968 à 1973, j’étais entraineur des sélections jeunes du Comité Rouennais de Basket ball.

J’ai du arrêter la compétition en 1987 pour des raisons médicales.

Quels sont les différents fonctions que tu as eu, au club et au Comité Départemental ?

J’ai eu mes premières fonctions en tant que dirigeant de club en 1967, ou j’étais Secrétaire Général de l’Association Sportive de Mesnil-Esnard omnisports, secrétaire de la section basket en 1968, puis Président de la section basket en 1976. Après 32 ans d’activités, j’ai cédé ma place en 1998 et ai été nommé Président d’Honneur de la section Basket.

En 2002, je suis entrée dans la commission Mini Basket Animation (MBA) du Comité Départemental 76 de Basket-ball, afin de développer le Mini Basket Animation sur le secteur Rouennais. 

J’ai ensuite repris la présidence de l’ASME à partir de 2008. A partir de 2011, chaque sport a pris son indépendance, j’ai dissous l’ASME et mis en place en 2011 la fusion avec l’équipe de Basket de Franqueville Saint Pierre pour la création du Basket Club Mesnil Esnard Franqueville, ou j’ai été nommé Président, avant de céder ma place à Jean François Manzolini en 2016.

Aujourd’hui, je suis Secrétaire Général du BCMEF, responsable de l’école de basket du club, membre de la commission MBA du CD 76, membre de la commission sportive du District Rouennais de Basket-ball et membre de la commission d’organisation des foulées de Bonsecours. 

Quelles sont les récompenses que tu as reçu ?

J’ai reçu toutes les récompenses de la FFBB : une lettre de félicitations en 1980, la médaille de bronze en 1983, la médaille d’argent en 1996 et la médaille d’or en 2004.

A côté de ça, j’ai reçu une lettre de félicitations du Ministère de la Jeunesse et Sports en 1992, l’année suivante j’ai reçu la médaille de bronze, et pour finir la médaille d’argent en 2008.

Aujourd’hui, combien de temps consacres-tu de temps au club ?

Trop dirait Madame !

Je consacre 2 à 3 heures par jour en moyenne pour le club. Je reçoit beaucoup de notes de la FFBB, de la Ligue et du Comité Départemental. Il y a beaucoup d’informations intéressantes pour que le club reste dans les clous, sur les nouveautés qui sont mises en place, … J’en apprends beaucoup, par exemple, sur les dossiers de subvention, les services civiques… Je transmets ensuite les notes aux personnes concernées. On demande beaucoup d’administration aux clubs !

Je passe beaucoup plus de temps en septembre au moment des inscriptions, ou je dois faire les licences pour tout le monde. Cela prend énormément de temps.

As-tu une anecdote à raconter ?

En 60 ans, j’ai assisté à de beaux événements ! J’ai beaucoup de choses à raconter sur le club.

1988 a été une année importante pour le club. C’est l’année ou une nouvelle équipe de dirigeants s’est mise au travail pour relancer le basket au sein du club.

L’équipe séniors masculine jouait depuis quelques saisons en région, mais les joueurs étaient difficiles à gérer. J’ai décidé de repartir sur de nouvelles bases, j’ai abandonné volontairement le niveau régional. Je suis allé cherché de nouveaux joueurs, nous sommes repartis au plus bas niveau, en départemental. Cela a été une belle opération, l’équipe a monté plusieurs saisons d’affilé.

Cette même année, nous avons créé l’école de basket, avec 17 enfants inscrits pour cette première année, sous la conduite de José Gimenez. 

Comment vois-tu l’avenir du club ?

Nous avons la chance d’avoir des jeunes qui s’investissent de plus en plus dans le club. Pendant cette période de confinement, ils ont préparé beaucoup de choses pour la rentrée 2020/2021. Je pense que le club va prospérer pendant longtemps, rester un club formateur et garder de bons résultats sportifs.

Peux-tu définir en 3 mots le BCMEF ?

Convivialité, ambiance et travail d’équipe.

Lien Permanent pour cet article : http://www.bcmef.fr/2020/04/des-nouvelles-de-jean-pierre/

1 comment

  1. Jacky Caraby

    Bravo Jean Pierre pour cette performance; c’est une belle et longue carrière sportive que tu traîne derrière toi…
    C’est avec des gens comme toi et quelques autres que l’on construit des clubs comme le BCMEF. et rendez vous en septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *